ZAO WOU-KI, De la nature, réflexion sur les couleurs, comme densités de matière et mouvement.

EXTRAIT AUDIO (lecture: Jérôme Parzyfz)

Présentation
Les couleurs parlent
la nature parle
les signes parlent
les objets parlent,
ils parlent essentiellement du réel
et puis de volonté humaine de chercher autre chose.

Début

Lorsque le langage, noir, part en fumée, que reste-t-il ?

Tout, / ce que nous appelons tout, / se disperse.

 

Les choses quotidiennes et les édifices humains les plus lourds du point de vue humain se dissipent, / en mirage qu’on ne peut qu’à peine retenir du fil de la mémoire.

 

Seul le corps humain, d’autant plus qu’il sera échauffé par amour, a un certain poids, / mais peu de mouvement.

 

Le mouvement vient de la violence, rouge.

 

Le désir aussi donne du poids au corps de la femme. / Il y a une alchimie de l’amour : l’amour crée, dans l’esprit, de la matière qui se tient.

 

Toute présence humaine n’est qu’en pâle filigrane du point de vue de la nature, et disparaît ; / ne se tient que pour les hommes, dont flanche la mémoire.


Autre extrait

Histoire rouge du noir

L’écroulement du noir sur lui-même redonne densité au peu de matière qui en constitue la carcasse qui s’effondre sur elle-même du noir. De beaucoup de noir sort très peu de rouge qui se dissipe en mouvement dans le vide, / un mouvement qui peut ne rien rejoindre, ne rien créer, se perdre, / n’incendier nulle couleur (Le peintre crée les conditions de survie du rouge en couleurs, crée les conditions d’incendie des couleurs). Il se peut qu’il ne reste rien au terme de cette effusion de rouge, qu’une poussière infime (il n’y a pas de vide).

 

Le rouge vient du noir, / la somme étonnante et puissante de rouge qui vient du noir qu’on croyait mort.

 

Il pourrait très bien ne rien se passer du point de vue du rouge.

 

Mouvement ascendant de poussière noire, sans densité, sans poids sans énergie (consumée).

 

Poussière de noir comme point limite et rechargeable (dans les zones chaudes) de la matière.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :